Marina D’Amico, notre interview exclusive

Finaliste de l’émission TV X-factor, coup de cœur de The Voice, saison 3, sympathique et fraîche, nous sommes plus que ravis de vous présenter notre interview avec la prometteuse et talentueuse Marina D’Amico.

 

VT : Alors, Marina, tu es auteur, compositeur et bien sûr chanteuse, tu es jeune, belle et tu as déjà pas mal d’expérience sur ton CV ! La musique est une évidence pour toi, comment es-tu arrivée dans cet univers ?
Marina D’Amico : Tout simplement, j’ai toujours écouté beaucoup de musique en famille.Je chantais déjà dans les fêtes de famille depuis l’âge de 4 ans. J’ai participé à un premier concours de chant à 8 ans.

VT : donc, tu as l’habitude de la scène et tu y vas sans stress ?
M.D : Je fais de la scène depuis 12 ans maintenant mais je suis toujours aussi stressée et j’ai toujours le souci de bien faire.

VT : Tu as également participé à de nombreuses émissions TV, c’est drôle mais habituellement nos artistes sont assez réticents à l’idée de participer à des émissions comme The Voice. Visiblement pour toi c’est tout le contraire !
M.D : Oui c’est l’inverse effectivement. Pour moi, passer à la télévision c’est mieux pour se faire connaitre. Mais ce n’est pas donné à tout le monde. En plus, on rencontre plein de gens, d’artistes, c’est plus sympa. Par contre, c’est à chaque fois impressionnant : X-Factor par exemple a été une grande épreuve pour moi !

VT : Justement, on te connait avant tout sur X-factor où tu as terminé deuxième et plus récemment grâce à The Voice (saison 3) où tu as scotché les coachs ! Raconte-nous un peu cette aventure…
M.D : The Voice est une expérience extraordinaire. Je ne m’attendais pas à ce que tout le monde se retourne. Puis wow !!! Le truc de fou ! C’est super impressionnant.

VT : Tu n’es  peut-être pas la grande gagnante de The Voice mais au final c’est tout comme car dans la foulée se préparait ton premier album, « Mon petit chemin »… !
M.D : Oui, il est sorti le 11 septembre ! C’est un album avec une tendance plutôt Pop Folk.

VT : D’ailleurs, dans quelles circonstances as-tu préparé cet album ?
M.D : Eh bien, après X-factor, je me suis inscrite sur My Major Company et tous les internautes m’ont suivie pour faire mon album et il est prêt – c’est top. J’ai eu quelques aides de coauteurs. Et voilà, cela me fait tout bizarre, le bébé va sortir !

VT : Vas-tu remonter prochainement sur scène pour promouvoir cet album ?
M.D :Oui, bien sûr, je continue. Et d’ailleurs, je suis déjà montée sur scène à Sarreguemines en Lorraine le samedi 13 septembre.


VT : D’ailleurs avant l’aventure The Voice, tu as eu la chance de chanter avec Garou ! Cela doit être impressionnant… Un bon souvenir je suppose ? Comment il est, Garou ?
M.D :J’avais déjà chanté avec Garou 2 ans auparavant.  Il ne m’a pas reconnue sur l’émission The Voice, mais cela se comprend, il rencontre tellement de gens dans son métier ! C’est un homme vraiment sincère  dans ce qu’il est et qu’il fait. J’ai adoré.

VT : « Peur du vide » est le premier single que le public a pu découvrir. Ce titre est autobiographique, c’est l’histoire de ta vie. Ta vie c’est ce qui t’inspires pour écrire ?
M.D : Oui, en quelque sorte. C’est aussi une analyse de gens qui m’entourent, des personnes de ma famille… et souvent ils se reconnaissent !

VT : Cela t’arrive t-il de collaborer avec des compositeurs pour l’écriture de tes morceaux ou tu préfères travailler seule ?
M.D : Je travaille seule au piano et quand je commence une chanson seule, j’aime la terminer seule. Mais bien sûr, je travaille aussi avec des coauteurs pour certaines chansons.

VT : Justement dans quelle catégorie musicale te classerais-tu ?
M.D : Plutôt dans variété.

VT : Penses-tu chanter dans un autre style ?
M.D : Pas vraiment pour l’instant mais peut-être dans la Saoul pour la suite, oui pourquoi pas.

VT : Comment écris-tu ? Quels sont les artistes qui t’inspirent ?
M.D : L’écriture vient comme ça, au fil de mon inspiration. Je reste simple et efficace. J’aime particulièrement J-J Goldmann, M

 VT : Ton père est ton manager. C’est important pour toi d’avoir ta famille à tes côtés ?
M.D : Bien sûr que c’est important. La famille m’aide à garder les pieds sur terre. Mieux vaut être bien entouré dans ce monde compliqué de la musique.

VT : Qu’en est-il de tes études ?
M.D :Pour l’instant, je les ai mises entre parenthèse. Cette année, je me concentre  surtout sur ma carrière, mon album, la scène.

VT : Quelle serait ta devise pour avancer et rester forte ?  
M.D : Je citerais Greys anatomy : « Soyons extraordinaires ensemble, plutôt qu’ordinaires séparément ».

VT : Que pouvons-nous te souhaiter pour la suite ?
M.D : Que l’album marche, ce serait déjà génial et faire des scènes.

VT : En tout cas, nous te souhaitons beaucoup de bonheur, n’hésite pas à nous donner des nouvelles ! Nous en donnerons prochainement à nos internautes avec une critique de ton premier album.

       
-Propos recueillis par Céline Akoum-

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *