Linkin Park, The Hunting Party, un album décevant

Linkin Park est de retour avec un nouvel album sorti le 17 juin 2014 : The Hunting Party. 6ème opus du groupe formé en 1996, les garçons ont bien évolué dans leur style depuis le début de leur carrière. Peut-on toujours classer cette formation dans la catégorie métal ? 


Suite à la déception générale de « Living Things », Linkin Park continue dans la foulée. Les rythmes de « The Hunting Party » s’enchaînent et se ressemblent sans vraiment nous accrocher. Les morceaux ne sont en rien originaux, la formule magique du groupe se répète : des guitares gueulantes, du rap et du scoring avec une pointe d’électro, un procédé qui s’essouffle au bout de trois albums.

Le déclin de Linkin Park commence en 2006 avec la sortie de « Minutes To Midnight » où le groupe se focalise sur du rock tout en restant fidèle aux origines du métal. « A Thousand Suns », grande surprise en 2010, expérimente une nouvelle facette du groupe : un mélange électro/rock, pas si mal au final. Mais « Living Things » est la goutte qui fait déborder le vase. Les rythmes se ressemblent, l’album est court et les mélodies trop électro, mis à part des morceaux tels « Victimized » ou « Lost In The Echoes » qui sortent du lot. « Hunting Party » était donc attendu au tournant ! Un album qui n’est pas vraiment majestueux malgré un style plus rock, les titres ne sont pas travaillés et à la fin de chaque titre les sonorités changent et deviennent des transitions pour le titre suivant : un effet qui fait assez brouillon. « Until Is Gone » se démarque des autres titres et « Drawbar » est un bon morceau musical, ce qui prouve que ce sont quand même des artistes talentueux ! L’album donne la sensation de démarrer au titre « Final Masquerade » … oh non ! L’album est déjà terminé … Ecouté en 20 minutes tout de même !

Linkin Park devient un groupe de plus en plus commercial et renie ses origines métal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *