Critique : Skyfall

   Cette année James Bond fête ses 50 ans. L’enjeux était donc gros pour le réalisateur Sam Mendes. Il a su, avec la bagatelle de 200 millions de dollars, créer un épisode aux décors gigantesques, aux cascades à couper le souffle et au scénario impressionnant :

Lors d’une mission en Turquie, James Bond reçoit une balle et est porté disparu.  Un document secret contenant l’identité de tous les agents est révélé au grand public;  les services secrets sont alors remis en question par le ministère Britannique. Le MI6 est menacé de l’intérieur comme de l’extérieur. Rien ne va plus, tout semble terminé. Mais c’est sans compter sur le plus célèbre agent secret qui, accompagné de M, va encore une fois tout régler, mais à quel prix ..?

Moins de James Bond girl et de gadgets, mais beaucoup plus de sentiments révélés entre M (judith Dench) et James Bond (Daniel Craig). Un épisode comme un retour aux sources dans l’histoire des personnages, au fin fond de l’Ecosse, là où se dresse le château familial : Skyfall.

J’ai passé 2h30″ devant ce film et je ne m’y suis pas ennuyé un instant. S’il fallait que je recommande un film cette année cela serait bien SkyfallPerso j’ai adoré, mais c’est entre nous =p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *